Correctrice professionnelle, rédactrice et écrivain public
  • Kerry Correctrice

« Témoins silencieux » ou « témoins silencieuses » ?


Dit-on « témoins silencieux » ou « témoins silencieuses » ?


Besoin d'une correction ? Envoyez-moi un mail : kerryecrivainpubliccorrectrice@gmail.com



J'ai lu : « Tout autour d'eux, des croix se dressaient dans la lumière faiblissante du soir, témoins silencieuses des vies qui furent. »

Christian Doumergue, Le réveil de Pyrène, TDO Éditions, 2021

« Témoin » est un nom masculin même quand il désigne une femme, comme le précisent les dictionnaires officiels tels que celui de l'Académie française :


En parlant d’une Femme, Elle est témoin de ce qui s’est passé, elle en est un bon témoin.


et le Larousse :


Toujours masculin, même pour désigner une femme : elle était mon témoin à notre mariage.


Parfois, on peut effectivement trouver « une témoin » (dans l'optique de la féminisation de la langue française), mais cet emploi reste rare.


De la même manière, on parle bien « d'une victime », « de la victime » même quand il s'agit d'un homme. En aucun cas, on n'utiliserait « le victime ».

Par exemple, on dirait : Il jouait la victime lésée et Elle était le témoin muet.


J'aurais corrigé : « Tout autour d'eux, des croix se dressaient dans la lumière faiblissante du soir, témoins silencieux des vies qui furent. »




Un commentaire ou une question ? Contactez-moi ici.